Déclaration PCF (Fédération du Var) après le 1er tour

Publié le par carratala

Déclaration PCF (Fédération du Var) après le 1er tour des élections cantonales

 

Toutes les politiques d’essences libérales menées depuis plus de vingt ans ont été durement sanctionnées par les électeurs.

La droite n’y échappe pas, elle est condamnée et elle  porte l’entière responsabilité sur le niveau d'abstention très élevé et sur la "montée" du FN.

L’ultra libéralisme ne répond en rien aux souffrances sociales et  humaines.

Pire, il les aggrave en plongeant des millions de personnes dans le désarroi le plus total.

Les seules réponses apportées pour "sortir" de la crise capitaliste, le sont au service des intérêts des actionnaires et des banques dont les profits ne cessent d'exploser.

Chômage, bas salaires, précarité, santé, éducation, logement, insécurité sociale sont le lot des préoccupations quotidiennes et sont devenus insupportables au plus grand nombre.

En faisant depuis des mois, le "black out" sur cette élection, allant jusqu'à indiquer qu'elle n'était pas importante, car les conseillers généraux seraient supprimés en 2014 la droite et les médias nationaux, ont participé à banaliser l’importance de cette élection.

Manifestement, l’écart grandit entre les politiques et les citoyens !

C’est d’autant plus prégnant que le gouvernement bafoue en permanence l’expression du peuple : du référendum de 2005 aux luttes populaires.

Avec seulement 35 % de votants dans le Var, la démocratie est en danger !

Les très fortes mobilisations de l'année 2010 n'ont pas encore trouvé le chemin d'une perspective nouvelle à gauche!

Et la progression de l'abstention et du vote FN sont des éléments à prendre au sérieux, tant les dangers sont grands !

Avec 7,42 % sur les cantons où il y avait des candidats du PCF et du PG, dans le cadre du rassemblement du Front de Gauche, le résultat est en progression d’un point sur l'élection régionale. Il montre qu’un espace est réellement ouvert pour une gauche de lutte, de rassemblement, et de transformation sociale et de société.

La perte dès le premier tour, de deux cantons pour la gauche, par l’affaiblissement important du PS, ne peut nous satisfaire.

Si l’UMP porte une responsabilité dans le niveau d’abstention et la montée du FN, le parti socialiste ne peut en être dédouané. Il est donc grand temps d’examiner les pratiques politiques et les positionnements à gauche, pour retrouver la confiance des citoyens et permettre une alternative politique.

Dans la configuration du deuxième tour, les différentes situations sont à apprécier par les militants et les électeurs canton par canton.

La fédération du Var du Parti Communiste Français interpelle néanmoins chacun e sur l’enjeu de faire barrage au Front National et sur celui de permettre de renforcer le poids de la gauche dans le Var.

Oui, il est nécessaire que les abstentionnistes du premier tour aillent voter dans un esprit républicain et de renforcement de la gauche à l’assemblée départementale.

Dans cette démarche, la réélection de Claude Gilardo sur le canton de Brignoles, constitue un des enjeux majeurs de ce deuxième tour.

La fédération du Var du Parti Communiste Français félicite les militantes et militants qui ont œuvré pour construire les résultats.

Elle remercie les électrices et électeurs qui ont porté leurs suffrages sur nos candidats et appelle à poursuivre après les élections les efforts engagés pour imposer des choix politiques conformes aux intérêts des populations.

 

La Valette le  20 mars 2011

 

 

Commenter cet article